Solidarité avec les migrants de la Porte de la Chapelle

Publié le par Amicale Tour Boucry

Photo Anne C.

Photo Anne C.

Aujourd’hui, un article légèrement différent, pas franchement le plus marrant que vous lirez, mais important, et nous tenons à utiliser cet espace de partage en ligne qu’est le blog de l’association pour vous parler d'un sujet qui nous tient à coeur.

Il n’est étranger à nul d’entre nous que, fin novembre 2016, un centre humanitaire pour migrants a ouvert Porte de la Chapelle, non loin de notre tour. Géré par Emmaüs, ce dernier, censé « absorber » le flux quotidien de migrants dans la région s’est très vite retrouvé saturé, et malgré les tentatives de démantèlement des autorités, les campements sauvages se sont créés aux abords du centre. Des dizaines, puis des cinquantaines d’hommes (et, malheureusement aujourd’hui des centaines), pour la plupart jeunes ont, dans l’espoir de régulariser leur situation, fait le voyage jusqu’aux portes de Paris, et devant l’inévitable, se sont retrouvés à dormir dehors. Aux files d’attentes engorgeant chaque jour une institution dépassée se sont rajoutées les tentes, et des espaces d’attentes périodiques, se sont progressivement transformés en lieu de « résidence » (nous ne ferons pas l’affront de dire lieux de « vie »).

Face à la situation, et devant l’incapacité managériale et une infrastructure clairement insuffisante, nous avons décidé d’agir, à notre petite échelle. Des membres de l'Amicale se sont concertés et organisés pour distribuer des boissons chaudes, un peu maladroitement au départ, car sans expérience de l’action solidaire, et sans background associatif.

Ce qui était, à son premier stade, une distribution de boissons chaudes lors de la période de grand froid, s’est progressivement transformé en distribution de nourriture, lorsque nous avons fait l’amer constat que les actions associatives et initiatives privées étaient les seules occasions pour tous ces hommes de manger, ce qui signifie qu’ils n’étaient en aucun cas, au jour le jour, assurés d’avoir accès à de la nourriture.

Nous avons été mis face au constat que notre petite action avait, pour être viable, besoin d’être agrandie, et que le soutien de la petite dizaine de voisins que nous sommes était loin d’être suffisante. C’est pourquoi nous faisons aujourd’hui passer le message, dans l’espoir de susciter de nouveaux soutiens, ou en tout cas, stimuler le partage.

Voici un résumé synthétique des actions qui sont menées :

  • Chaque semaine, un groupe de volontaires cuisine, en fonction de ses moyens, des portions de nourriture que nous conditionnons sous forme de barquettes (d’où le petit nom du groupe !)
  • Nous récoltons également différents types de denrées : conserves, gâteaux, fruits, chocolats, eau etc…
  • Ceux qui le souhaitent, et le peuvent  (et j’insiste particulièrement sur ce point, car nous comprenons tout à fait que tous n’aient pas le temps, les moyens, l’envie …) se dirigent vers la Porte de la Chapelle pour distribuer les vivres.
 
Photos Jean-Claude N'DiayePhotos Jean-Claude N'Diaye

Photos Jean-Claude N'Diaye

Aujourd’hui, avec nos effectifs, nous sommes en mesure de produire entre 50 et 110 barquettes à chaque distribution, et grâce aux efforts de tous, nous avons pu, depuis un mois, distribuer plus de 500 repas Porte de la Chapelle !

Mais attention, les Barquettes, ce n’est pas seulement de la distribution, et de la cuisine ! Cuisiner pour plusieurs personnes, la conditionner, et la distribuer sont des actions longues, que nous n’avons pas tous le temps, ni les moyens, de faire quotidiennement. En outre, nous sommes bien conscients que la distribution est un acte impliquant, et que ce n’est pas forcément la manière dont chacun veut agir pour aider. 

C’est pourquoi la collecte de vivres tels que fruits, chocolats, pain, bouteille d’eau etc... est une une action toute aussi forte. Comme on le répète souvent,  « a chacun ses moyens, et chacun fait comme il peut ». 

Il est important de comprendre que nous ne sommes pas une association, il n’y a aucune obligation, chacun est libre d’agir, de la manière dont il le souhaite. Les Barquettes, ce n’est rien de plus qu’un groupe de voisins qui fait comme il le peut, quand il le peut, pour ne pas rester inactif face à cette réalité brutale. 

Toute action est la bienvenue, quelle que soit sa forme (d’ailleurs, nous sommes friands de nouvelles idées, si vous pensez à une façon de participer, d’aider, que nous n’avons pas citée, s’il-vous-plaît, n’hésitez pas à transmettre !) 

Voilà, si vous souhaitez participer, vous pouvez nous contacter, via l’Amicale, par mail, texto, Whatsapp (etc). Nous avons également une super (oui oui, en toute humilité) page Facebook, sur laquelle vous retrouverez toutes les infos en détails :

Par ailleurs, nous profitons également de cet espace de partage pour montrer les autres chouettes actions qui sont menées par des associations de quartier et collectifs solidaires : 

  • https://fr-fr.facebook.com/Solidarit%C3%A9-migrants-Wilson-598228360377940/ : le collectif Solidarité Migrants Wilson, qui organise des petits déjeuners chaque jour, il suffit de s’inscrire pour pouvoir participer. Initialement basés autour du camp de réfugiés de l’Avenue Wilson à Saint Denis, ils agissent également aujourd’hui porte de la Chapelle.
  • https://fr-fr.facebook.com/lacuisinedesmigrants/ : la cuisine des migrants, une cuisine autogérée par « par un collectif de réfugiés et de personnes solidaires qui distribue des repas aux migrants qui sont à la rue entre Jaurès et La chapelle. Plusieurs cuisiniers réfugiés se relayent avec l’aide des soutiens pour cuisiner les denrées récoltées via différents réseaux. »
Solidarité avec les migrants de la Porte de la ChapelleSolidarité avec les migrants de la Porte de la Chapelle
Solidarité avec les migrants de la Porte de la ChapelleSolidarité avec les migrants de la Porte de la Chapelle

Les barquettes c'est de la distribution mais c'est aussi de la cuisine !

Préparation des repasPréparation des repas
Préparation des repasPréparation des repas

Préparation des repas

Les boissons chaudes et gâteaux sont aussi les bienvenus !

Nous ne sommes peut-être pas des super-héros, ou des grosses associations, mais face à la souffrance humaine, plus on est de fous, plus on agit ! N’oubliez pas, chaque geste compte...

Solidarité avec les migrants de la Porte de la ChapelleSolidarité avec les migrants de la Porte de la Chapelle

Publié dans Vie du quartier

Commenter cet article